Olivier Deprez – WREK NOT WORK

WREK NOT WORK, c’est l’histoire d’une charrette. D’une charrette pleine d’images, de vidéos, de textes, transcrits en gravures sur bois par la main experte d’Olivier Deprez. WREK NOT WORK, c’est la dénonciation de la propriété privée et du travail comme valeur absolue, au travers de l’univers cendré de l’artiste. 3 cahiers, un entretien pour comprendre le travail du graveur, des reproductions de l’oeuvre et une collaboration inédite entre Olivier Deprez et Adolpho Avril, artiste outsider. Servez-vous, la charrette est pleine !
  • 773 € Collectés
  • 10 Donateurs

Le projet

Wrek not Work – Olivier Deprez, Adolpho Avril et Jan Baetens – Edité par la Bibliotheca Wittockiana et FRMK – Format fini: 170 x 230 mm – 3 livrets cousus dans un étui carton brut – Papier: Munken Lynx Rough 120g et Multi Art Gloss 130 g- 112 pages – Impression offset bichromie – 250 exemplaires pour l’édition courante – 50 exemplaires pour l’édition accompagnée d’un tiré à part

Le catalogue WREK NOT WORK– Olivier Deprez présente un état de la question WREK au moment de l’exposition d’Olivier Deprez à la Bibliotheca Wittockiana. Bien plus qu’un catalogue d’exposition, WREK NOT WORK est un objet à exposer à lui seul. Il contient trois cahiers distincts.

Le premier cahier est constitué d’un entretien entre Jan Baetens, Professeur à la KU Leuven, et Olivier Deprez. Ensemble, le professeur et l’artiste évoquent de manière théorique et pratique la gravure sur bois, la matérialité du travail d’Olivier, les influences opérant sur celui-ci, la vision d’Olivier sur son propre travail, la place du projet WREK au sein de son œuvre, etc. Sous le micro de Jan Baetens, Olivier Deprez se livre sans concession. Ce livret inclut également une biographie de l’artiste, et le mot des commissaires de l’exposition, afin de replacer la place du musée et du dispositif d’exposition dans la composition.

Le deuxième cahier, le cahier WREK, présente des extraits choisis du projet WREK NOT WORKet une présentation du projet.

Le troisième cahier, le cahier NOISE, présente le fruit d’un travail conjoint entre Olivier Deprez et Adolpho Avril, artiste mentalement déficient résident à l’hôpital psychiatrique de Lierneux avec qui Olivier avait déjà composé ‘Après la Mort, après la vie’. Le cahier comporte des photos des impressions gravées réalisées à quatre mains, ainsi qu’une présentation du projet NOISE GRAVURE.

Cette offre de souscription comporte une édition dotée d’un tiré-à-part de la main de l’artiste deLa Tour Tatline, image emblématique du projet WREK et de l’exposition. Cette gravure, bichrome noir et blanc, est ceinte d’un bord rouge magenta et présente l’adaptation xylographique d’une la photo de la maquette du monument à la IIIème internationale, réalisé et pensé par l’architecte Vladimir Tatline, autour de 1920. Cette tour, qui devait mesurer 400 m de haut et être un chef d’œuvre de l’architecture constructiviste, ne vit jamais le jour…

WREK NOT WORK – Olivier Deprez - Bibliotheca Wittockiana -  28 septembre 2019 au 18 janvier 2020

L’exposition WREK NOT WORK – Olivier Deprez, qui se déroule du 29 septembre 2019 au 19 janvier 2020 à la Bibliotheca Wittockiana, a pour but de montrer les gravures de l’artiste mais également le procédé de création qui sous-tend le projet WREK ainsi que l’aboutissement de celui-ci, au-delà de l’individualité de chaque planche. Olivier Deprez, dans la veine de Frans Masereel, est un artiste du roman gravé : les gravures prennent sens l’une par rapport à l’autre, quand elles sont assemblées en ouvrage, en livre, en BD. WREK a été entamé voici plusieurs années. A la manière des éditeurs qui, depuis la mécanisation du processus d’impression, remploient des gravures et des images déjà utilisées précédemment, Olivier Deprez crée à partir de références visuelles existantes. Glanées sur internet, sur les réseaux sociaux, sur Youtube, les images sont retravaillées par la matérialité de la xylogravure, enfoncées dans le contreplaqué des planches, encrées et appliquées sur le papier.

WREK est un projet né d’une envie d’affirmation de l’abstraction : abstraction dans le récit, abstraction dans les images. Cette abstraction, venant souligner le caractère absurde de la consommation à outrance et du travail comme valeur absolue, est renforcée par l’atmosphère noire et blanche, vibrante, de la matérialité de la gravure parfaitement maîtrisée par Olivier Deprez.

L’exposition montre tout cela. Les influences qui ont servi WREK. Les images remployées. Les hésitations du créateur. L’atelier du graveur. La totalité de son art, qui est mis en scène dans un film tourné par l’artiste lui-même. Les modules de l’exposition bougent au gré des envies et de l’espace disponible, et permettent un accrochage tout en variation des gravures. Le dispositif est complété par une installation du travail de ‘Noise gravure’, ensemble de 28 planches réalisées à 4 mains avec Adolpho Avril, artiste outsider et acolyte de longue date d’Olivier Deprez. Enfin, un salon de lecture, permettant au visiteur de déguster l’assemblage des planches en ouvrages, vient enrichir le dispositif.



L’auteur : Olivier Deprez

Né en 1966 en Belgique, Olivier Deprez est graveur, dessinateur, et membre fondateur du collectif Frigoproduction et des éditions Fréon. En 2003 paraît son premier livre, fruit de huit années de recherches graphiques, Le Château. Sa rencontre avec le comédien Miles O’Shea en 2006 marque un tournant : avec ce dernier, il a fondé le BlackBookBlack, un projet de création et de diffusion d’un livre noir aux pages noires dans les bibliothèques. Ils inventent, à cette occasion, la RollingTowerTable, une machine à imprimer et colporter des gravures. Ils seront rejoints ensuite par Alexia de Visscher, graphiste et typographe. Plus récemment, il a créé, avec Miles O’Shea et Marine Penhouët, le collectif informel et quasi clandestin WREK, qui intervient ponctuellement dans des lieux avec des installations qui rassemblent fanzines, gravures sur bois et films cinématogravés. Il réalise aussi des ateliers de cinématogravures avec des centres de psychotérapie et des GEM (Groupe d’Entraide de Montpellier). En parallèle, Après la mort, après la vie, aboutissement du travail à quatre mains réalisé en résidence avec Adolpho Avril, artiste de La « S » Grand Atelier, est publié en 2014, suivi d’un film d’animation tiré des images du livre, réalisé avec Adolpho Avril et Fabian Dores-Pais à La « S ».

 

Les contreparties:

25 euro : Le coffret Wrek not work  Dédicacé retiré à la Bibliotheca Wittockiana

32 euro: Le coffret Wrek not work  Dédicacé envoyé chez vous

 

 

 

 

 

 

60 euro Le coffret Wrek not work  Dédicacé accompagné d’un tiré à part limité à 50 exemplaires retiré à la Bibliotheca Wittockiana

67 euro Le coffret Wrek not work  Dédicacé accompagné d’un tiré à part limité à 50 exemplaires envoyé chez vous

 

 

120 euro : Le coffret Wrek not Work accompagné d’un tiré à part limité à 50 exemplaires dédicacé + l’intégrale des livres d’Olivier Deprez publié par FRMK (4 titres), retiré à la Bibliotheca Wittockiana

 

135 euro : Le coffret Wrek not Work accompagné d’un tiré à part limité à 50 exemplaires dédicacé + l’intégrale des livres d’Olivier Deprez publié par FRMK (4 titres), envoyé chez vous

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

250 euro: Le coffret Wrek not Work accompagné d’un tiré à part limité à 50 exemplaires dédicacé + l’intégrale des livres d’Olivier Deprez publié par FRMK (4 titres) + une gravure originale d’Olivier Deprez (Epreuve d’artiste – format 48 /64 cm – signée ), envoyé chez vous ou retiré à la Bibliotheca Wittockiana

 

 

 

 

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

One comment

  • Jacqueline Bénazéraf

    Quel chemin parcouru depuis la fréquentation de Kafka et la artion du Château

    23 septembre 2019 at 0 h 37 min Reply

fr_FRFrench
fr_FRFrench