Botanike Komiks (Aka Eric Lambé) 48 CC

Un sans abri dort devant la vitrine lumineuse d'une galerie d'art contemporain où, en guise d'œuvres d'art, trônent de petites voitures citadines. Un sans abri (un autre ou le même, cela n'importe pas) déniche dans une poubelle du métro un jouet qui le ramène au temps où son père le faisait rêver d'un royaume doré. Indifférent au monde ou même à son propre compagnon, un homme se passionne pour la décoration de son intérieur et ses vacances au soleil… Les récits courts réunis ici par Eric Lambé, avec la complicité de Carl Roosens, n'ont pas vocation à nous distraire des pans douloureux du réel, mais bien à nous y ouvrir. Avec le scalpel aiguisé de la poésie et de l'humour, avec la froide lucidité et l'intense sensibilité d'un auteur au sommet de son art.
  • 272.6€ Collectés
  • 18 Donateurs

Le projet

48 CC – Botanike Komiks – Edité par FRMK – Format fini: 218 x 300 mm –48 pages couleurs – cartonné – 300 exemplaires pour la première édition  – 14 euro
« Un regard sur le monde », voilà ce qu’entendent proposer les Botanike Komiks d’Éric Lambé. « Dessiner des mots, écrire des images », voilà les moyens. Le titre, lui, annonce la couleur : la forme ici fait fond et réciproquement.  48CC, c’est le 48 pages cartonnée couleur, l’album standard emblématique de la bande dessinée franco-belge, celui qui en nos contrées a longtemps fait figure de modèle dominant. Non qu’il soit ici affaire de nostalgie, ou du moins pas seulement. 48CC nous parle sans détour de la réalité d’aujourd’hui. Sans fard. Sans détour. Avec cependant un humour clinique ou surréaliste qui convoque volontiers les figures tutélaires de Matisse ou Broothers. La froide cruauté de nos sociétés, mais aussi nos hantises et la survivance de nos rêves, notre humanité autant que de notre inhumanité, hantent ce livre qui ose faire le pari d’un art engagé, envers et contre tout. Si 48CC emprunte le format des bandes dessinées d’autrefois, c’est pour nous rendre l’innocence blessé de notre enfance. Ce regard sur le monde est celui des moins que rien, ceux qui ont le coeur ouvert et les yeux qui saignent.
Eric Lambé est né à Arlon en 1966. À l’aube des années 90, il a animé avec Alain Corbel les précieuses revues Moka et Pelure Amère. C’est là que s’élaborent les premiers « botanique comics » qui seront réunis dans Les jours ouvrables aux éditions Amok en 1996. C’est avec Sifr, récit court du Cheval sans tête volume 5, qu’il débute en 1998 sa collaboration avec Philippe de Pierpont. Suivront Alberto G. en 2001, co-édition Le Seuil / FRMK, et La Pluie aux éditions Casterman. Sa participation à la collection Carnets Littéraires aux éditions Estuaire lui fait rencontrer l’univers de l’écrivain Marie Desplechin pour deux ouvrages : Le Sac à main (2004) et La Photo (2005). En 2008, il retrouve de Pierpont pour Un voyage aux éditions Futuropolis. Ensemble ils voient leur travail récompensé par le Fauve d’or du Festival International d’Angoulême pour Paysage après la bataille (FRMK/Actes sud BD, 2016). Illustrateur pour la presse, il a également signé un livre de jeunesse, A viagem de Djuku (Le voyage de Djuku) sur un texte d’Alain Corbel. Il n’a jamais renoncé à ses récits poétiques et organiques, ses chers  « botanique comics , dont le Fils du roi (FRMK, 2012) constitue l’exemple le plus somptueux et 48CC le fleuron le plus récent et actuel.
 

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

4 comments

  • de pierpont Philippe

    Salut!
    J’ai cliqué deux fois (pour chercher le livre au Toner en décembre à BXL)… mais il n’y a rien qui bouge… Je ne sais pas si ça a fonctionné! Je désire absolument un exemplaire de cette publication!

    19 novembre 2019 at 23 h 57 min Reply

    • thierryvanhasselt

      Hello Philippe , d’abord cliquer sur la contrepartie choisie , ensuite cliquer sur participer !

      20 novembre 2019 at 8 h 17 min Reply

  • Catherine

    Bonjour, Est-ce qu’il serait possible d’expedier 48CC vers les Etats-Unis? Si oui, quel est le cout supplementaire? Merci.

    27 novembre 2019 at 16 h 13 min Reply

    • thierryvanhasselt

      Bonjour, désolé pour le délais. Le prix est le même. Bien à vous 😉

      6 décembre 2019 at 23 h 52 min Reply

fr_FRFrench
fr_FRFrench